Rechercher
  • Tayssa Waldron

#10 Je sais pourquoi je procrastine. Et vous ?



🧠 Déclic de la semaine

Je ne vais pas vous mentir, je procrastine financièrement, mais j’ai fait la paix avec mes moments de procrastination.

Et vous ?


Nous avons tous·tes au moins une fois ou essayé 😅 de prononcer :

PRO-CRAS-TI-NA-TION 🥵


Bien souvent, on l’incarne comme un état de paresse, ou une stratégie d’évitement d’une tâche dite pénible contre une plus sympathique. En réalité, la procrastination est un mécanisme de sécurité pour éviter de ressentir des émotions que l’on catégorise comme négatives.


Petite anecdote, mon objectif financier le plus important de 2021 était de sécuriser mes investissements et donc de préparer ma succession.

(Pas très joyeuse comme activité 😒).


Dimanche 12 septembre, 9h45 h, mon agenda affiche dans 15 minutes « début de la préparation de la succession ».🍿


10 h début du rituel financier, dans mes écouteurs ma playlist « Feel good » est enclenchée. Je suis assise confortablement, et je commence ma première tâche.


Enfin, c’est ce que je croyais…


Jusqu’à ce que je me retrouve à lire un article en néerlandais (non, je ne parle pas le néerlandais😄) de comment fabriquer un canapé qui rentrerait parfaitement dans ma petite pièce. (Pour les curieux·ses voici le fameux canapé).


Mais ma procrastination ne s’arrête pas là, de manière inconsciente, mais déterminée, j’enfourche mon vélo, direction le magasin de bricolage.

Pour rappel, ma mission financière est toujours ma priorité du jour.


Et là devant ma planche de 1,50 m, ma conscience me rattrape et là, j’ai mon moment de « WTF » en d’autres termes « tu fais quoi là !? ».


Comme une enfant à qui l’on vient de dire non, je rentre chez moi les mains vides.

Sur le trajet du retour, je prends le temps d’analyser le pourquoi de ma procrastination. Ça me fait sourire, car au final j’ai juste peur d’avoir pris la décision de commencer à sécuriser mes investissements. (Irrationnel ! Je sais)


J’ai quand même poursuivi, l’exploration et j’ai découvert qu’il existe 5 grandes émotions qui déclenchent la procrastination :

  • La peur

La peur est le cœur de la procrastination. Notre cerveau est conçu pour nous protéger et éviter les zones de danger. Quand il s’agit d’argent, cette peur se manifeste par la peur : d’être jugé·e ; de l’échec ; de ne pas satisfaire les attentes des autres ; de l’inconfort ; du choix ; etc.

Face à ça, notre réaction corporelle est de se battre, de fuir, ou de se figer.

  • La surcharge

C’est difficile de faire quelque chose quand nous ne savons pas par où commencer. Si le chemin à parcourir offre trop de choix, il est parfois plus confortable de rester là où l’on est.

  • L’auto-sabotage

Nous avons trop de « petites histoires » sur l’argent. Lorsqu’elles sont négatives, nous avons tendance à l’incarner comme une identité, par exemple : « JE NE SUIS pas bon·ne avec l’argent. ». C’est une boucle sans fin de : « Je pense donc je suis, je suis donc je fais ».

Changez votre narration ! Ne dites pas je ne suis pas bon·ne avec l’argent, mais plutôt je n’ai pas encore organisé mes finances. 😊

  • La fatigue émotionnelle

Nous sommes impatient·e·s ! L’argent, c’est une montagne russe émotionnelle. Nous sommes en combat quotidiennement entre ce que nous voulons le plus et nos désirs du moment. Si vous êtes pris·es avec des émotions difficiles liées à l’argent il est facile de tomber dans le « Je veux, mais... Je veux, mais... ». Et sortir de la procrastination demande beaucoup d’énergie et d’effort.

Prenez le temps de réfléchir à votre pourquoi de l’argent et concentrez-vous sur l’impact positif de l’argent dans votre vie.

  • Le perfectionnisme

Pour toutes les raisons énoncées précédemment, si on s’attaque au sujet de l’argent, il faut que ça soit parfait. Je vous partage un petit secret : il n’y aura pas de moment parfait, ni de stratégies parfaites, le seul ingrédient clé est la consistance. Laissez le syndrome de la bonne élève au placard et commencez avec 1 $ à la fois.


À ce stade-là, j’ai probablement réveillé votre culpabilité. Je vous ai dit je procrastine financièrement et je continuerai à le faire, mais j’ai fait la paix avec ça. S’il ne faut retenir qu’une chose aujourd’hui, c’est qu’il est temps de vous pardonner et de ne jamais procrastiner deux jours d’affilés. 😂


PS : la fin de mon histoire, nous sommes en 2022, sécuriser mes investissements est toujours dans mes objectifs financiers (mais j’ai commencé ! Je le jure !). Et, je n’ai pas construit mon canapé.



📝 L'exercice de la semaine

La première étape pour sortir de la procrastination est de reconnaître et d’identifier les sources.

La meilleure façon de le faire est de pratiquer le « Self Talk » que l’on peut traduire par « Se parler à soi-même » ou encore discours intérieur distancié.


Demandez-vous : « Qu’est-ce qui te contrarie en ce moment ?” ».


La formulation est primordiale — il n’est pas écrit : « Qu’est-ce qui me dérange ? ». Il est conseillé de se poser cette question du point de vue d’une personne extérieure, en utilisant le pronom de la deuxième personne du singulier.


Le fait de s’engager dans un dialogue à soi distancié peut vous aider à aligner vos pensées, vos émotions et votre comportement sur vos objectifs — qu’il s’agisse de travailler sur une expérience passée douloureuse ou d’accomplir une tâche stressante à venir.


Adopter une perspective au-delà du « ici et maintenant », est un ingrédient essentiel pour dépasser sa procrastination.


(Cet exercice est inspiré par un article de la revue Psyche)

 

💊 Le petit boost

La meilleure solution pour dépasser sa peur de l’argent est de demander de l’aide à quelqu’un. D’ailleurs, ça remonte à combien de temps votre dernier rendez-vous avec votre banque ?

 

🍭 Mon petit déclic à emporter

📅 Alerte évènement


Déclic’Flash est de retour !


Chez Déclic du fric (DDF pour les intimes 😎), nous sommes convaincues que 30 min suffisent pour provoquer son déclic. Alors, je vous donne rendez-vous le vendredi 28 janvier à 12:30 Montréal, (UTC−5) (soit 18 h Paris) pour peaufiner votre stratégie de contournement de la procrastination.


Inscrivez-vous, c’est gratuit !

 

Vous avez peur de rater la session de Déclic'Gym 💪 ? Pas de panique, vous pouvez la recevoir directement par mail !