top of page
  • Photo du rédacteurTayssa Waldron

Comment approcher ses finances sereinement ?

Thématique : Psychologie financière


🧠 Déclic de la semaine



J’ai toujours cherché à avoir une bonne relation avec l’argent. J’avais l’impression que si je travaillais dur mes efforts allaient être récompensés et que ma paix financière serait assurée.

Alors, j’ai négocié mes salaires, investi mon argent, créé des projets. Malgré tout, je continue à avoir une sensation bizarre avec l’argent. L’idée de mesurer mon bien-être financier uniquement sur des chiffres était un piège.

L’argent c’est un sujet aux mille et une émotions. On se sent coupable, nous avons peur, honte, mais aussi, on se sent libre de pouvoir faire des choix. Notre relation à l’argent, c’est tout ça à la fois.

L’approcher uniquement par les chiffres nous rend aveugles aux opportunités de changement que l’on peut faire. Si vous souhaitez approcher vos finances plus sereinement, voici 4 étapes qui vont vous aider à approcher le fric avec confiance.


Les actions à mettre en place :

Étape 1. Déconstruire

Le point de départ d’un changement est l’intention et ensuite l’action. Et c’est généralement là que ça bloque. Entre les deux, il y a ce que j’appelle la procrastination financière. Elle cache généralement la cause de notre résistance à passer à l’action.

Donc la première étape est de déconstruire le blocage. Pour cela, il faut remonter à la racine du problème. Demandez-vous :

  • Quel problème je cherche à résoudre ? (Il est important de se focaliser sur le problème et non le résultat que vous cherchez à avoir)

  • Qu’est-ce qui fait que j’ai ce problème ?

  • Comment cela impacte ma situation, mes émotions, mes actions, etc. ?


🚨 Je dois admettre que ce n’est pas un exercice facile, il nous demande une certaine vulnérabilité et surtout de ne pas se mentir. Reconnaître les causes et les influences du blocage que vous cherchez à surmonter vous aidera à trouver les bonnes solutions.


Étape 2. Explorer

Avant d’explorer, il est important d’admettre que gérer son argent est une maîtrise constante de ses émotions et que tout le monde est bizarre avec l’argent.

Avoir ça en tête est déjà une première ouverture aux opportunités. Une fois que vous avez une idée claire de l’obstacle que vous cherchez à surmonter, il faut maintenant activer votre curiosité sur les solutions possibles pour atteindre votre objectif.

Pour cela, demandez-vous :

  • Dans un monde sans contraintes, comment surmonterai-je cet obstacle ?

  • Qui peut m’aider ?

  • De quoi ai-je besoin ?

  • etc.


🚨 L’objectif ici est vraiment de penser toutes les solutions possibles sans vous contraindre. Pour vous aider, faites la réflexion comme si vous prodiguiez un conseil à une personne proche ou encore imaginez les conseils que vous aimeriez recevoir d’une personne que vous estimez beaucoup.


Étape 3. Reconstruire

C’est le moment d’aligner les obstacles avec les solutions et de faire votre plan d’action.

Par exemple :

Mon intention est de commencer à épargner 100 $ par mois (c’est mon point de départ)


Mes obstacles :

  • Je ne sais pas par où commencer

  • Je ne sais pas où mettre mon épargne

  • Je doute sur ma capacité à maintenir tous les mois, etc.


Les solutions :

  • Prendre rendez-vous avec ma banque

  • Demander à 3 personnes leurs stratégies d’épargne

  • Épargner 25 $ par semaine plutôt que par mois


Étape 4. Expérimenter

À ce stade, vous avez une vision plus claire de votre situation actuelle et les changements que vous devrez mettre en place. Maintenant, il faut se mettre en action et la meilleure façon de l’approcher, c’est de commencer petit.


Mon outil préféré est le plan des 3 jours, car c’est assez simple de le mettre en place et ça nous permet d’avoir une approche plus flexible.

Pour ce faire, il suffit de planifier une petite action à faire aujourd’hui, une demain et une autre après-demain. Et recommencez le processus jusqu’à atteindre votre objectif.


On pense que la gestion de ses finances tient à des chiffres, des pourcentages et des tableaux Excel. Oui, toutes ces choses comptent, mais notre cerveau et notre corps aussi.

Avec toutes mes recherches, j’ai compris que la relation que l’on veut avec l’argent, c’est qu’elle soit saine, dépourvue de honte, de jugement et qu’elle soit flexible pour que nous ayant le choix de tester des choses sans craintes.


Je vous encourage à questionner votre relation à l’argent au-delà des chiffres.


🖼️​ 1000 mots






Comments


bottom of page